12/11/15 par Luc Cinq-Mars

Quoi? Vous n’étiez pas au courant ou peut-être aviez vous juste abandonné l’espoir de vivre ça un jour, mais oui, Drupal 8 arrive enfin. Après plus de 5 années de travail acharné parsemées d’embûches pour la communauté 👬👫, la nouvelle mouture du populaire CMS sera officiellement présentée au monde entier le 19 novembre 2015.

Si l’attente a été longue, c’est qu’il ne s’agit pas seulement que d’une refonte mineure, mais bien d’une impressionnante transformation. Nous vous proposons donc une liste des 8 changements – testés et éprouvés en avant-première avec nos clients et complices du Protecteur du citoyen –  qui nous emballent le plus.

1. Mobile

Penser mobile en 2015 ça va de soi, mais en 2010 ce n’était pas dans les priorités de la communauté lors de la sortie de Drupal 7. Non pas que les sites développés sous Drupal 7 étaient dans l’impossibilité de fournir une version mobile, mais le travail à effectuer pour y arriver était considérable. C’est l’un des gros avantages de la version 8; ce qui fera définitivement plaisir même aux intégrateurs les plus aguerris.

2. HTML5

Un peu dans la même veine que le point précédent, il est impératif en 2015 de donner à son HTML une structure claire et sémantiquement cohérente avec le contenu. Encore une fois, Drupal 8 livre la marchandise en fournissant, de base, toutes les structures sémantiques nécessaires à la création de code respectant les plus hauts standards de qualité. En plus des intégrateurs, ce sont aussi les spécialistes SEO qui s’en réjouissent.

3. Support multilingue

Même si Drupal 7 le permettait, la traduction d’un site nécessitait l’ajout de plusieurs modules qui rendaient parfois la gestion des modules complexe. Le nouveau coeur Drupal inclut désormais tous les outils pour bien gérer la traduction des contenus et de l’interface administrateur. Ne serait-ce que pour la simplicité des mises à jour, cet ajout fera gagner beaucoup de temps aux développeurs et rendra la gestion de votre site web plus efficace.

4. Performance

Pour diverses raisons, la performance ⚡️ a toujours été un enjeu pour les sites propulsés par Drupal. Des pages parfois difficiles à charger, en passant par un manque de dynamisme dans l’affichage des contenus, les critiques étaient nombreuses. Grâce à plusieurs améliorations, par exemple l’utilisation de Twig pour les gabarits HTML et l’utilisation d’un système de cache plus efficace, Drupal 8 saura faire taire ses détracteurs.

5. Gestion des environnements

Il est normal – voir sain – de disposer de plusieurs versions de son site web à différents endroits. Le très prometteur module permettant de gérer et d’exporter facilement les configurations d’un site répond ainsi à un besoin criant pour les développeurs: gérer aisément de multiples environnements. Plutôt que d’être exclusivement contenues dans la base de données, les configurations sont désormais transformées en code une fois exportées. Le casse-tête 😬 qu’était la gestion de ces environnements est maintenant chose du passé.

6. Plus facile à prendre en main

Je m’adresse ici aux développeurs ayant travaillé avec Drupal. Sachez que le nombre de modules de la communauté nécessaires au bon fonctionnement de votre futur site Drupal 8 sera considérablement diminué. En effet, la nouvelle version inclut bon nombre de ces modules – Views, Date, Field Collection, Email, features (en partie), i18n, Migrate, Strongarm, etc. – devenus incontournables.

7. Symfony2

Ce point fera certainement plaisir – c’est mon cas – à tous ceux qui préfèrent coder plutôt que de cocher des cases dans une interface administrateur. Symfony2, l’un des framework les plus en vue du moment apporte – enfin – la programmation « orientée objet » à Drupal. Une nette amélioration par rapport à l’ancienne mouture du CMS, qui augmentera son efficacité, mais aussi la facilité avec laquelle les programmeurs pourront s’y adapter.

8. Drupal 8 sera encore Drupal

Au-delà de la vérité de La Palice que constitue cette affirmation, relevons l’essence du propos: la constance. Avec des changements aussi importants, on aurait pu facilement se retrouver avec un outil complètement différent de l’ancienne version du CMS. Et bien, il n’en est rien. Les développeurs, et plus important encore, les administrateurs de sites Drupal se retrouveront très bien dans cette nouvelle interface. La révolution dans la continuité, voilà le défi qu’ont relevé – avec brio – les contributeurs Drupal 8.

Drupal 8 c’est pour moi ?

« Qu’adviendra-t-il des anciennes versions de Drupal ? » Sachez que Drupal 6 sera officiellement supporté pour les 3 mois suivant la sortie de la version 8. C’est donc dire qu’une migration ou une refonte complète serait à envisager pour les utilisateurs de la version lancée en 2001. En ce qui concerne Drupal 7, il n’y a pas péril en la demeure. Celle-ci sera supportée pour encore plusieurs années, en fait jusqu’à l’arrivée de Drupal 9.

Maintenant, « Est-il préférable de migrer vers la version 8 ? » la réponse est variable selon la complexité du site en question. Si ce dernier utilise beaucoup de code qui lui est spécifique, la migration pourrait s’avérer assez complexe. Par contre, si votre site est basé en majorité sur les modules de la communauté, la migration pourrait se faire assez bien, malgré qu’elle ne soit en aucun cas obligatoire.

Bien au-delà de simples changements esthétiques, la nette amélioration de cette nouvelle mouture saura plaire à tous les niveaux de la production d’un site web. Qu’on soit impliqués dans la programmation, le design, le SEO ou même l’entrée de contenus, les gains en temps seront considérables. L’utilisation d’outils modernes comme Twig et Symfony2 prouve la volonté de la communauté Drupal à demeurer parmi les leaders dans le monde des CMS. Au bout du compte, ce sont les utilisateurs de ces sites qui en seront les grands gagnants.